Show simple item record

dc.contributorZon, Bintouen_US
dc.contributorThiombiano, Boundia Alexandreen_US
dc.contributorSavadogo, Patriceen_US
dc.creatorBayala, Julesen_US
dc.date2015-12-31en_US
dc.date.accessioned2016-02-11T09:32:09Z
dc.date.available2016-02-11T09:32:09Z
dc.identifierhttps://mel.cgiar.org/reporting/download/hash/gCg3FabBen_US
dc.identifier.citationJules Bayala, Bintou Zon, Boundia Alexandre Thiombiano, Patrice Savadogo. (31/12/2015). Analyse des liens entre régénération des arbres, revenu et sécurité alimentaire et nutritionnelle des petites exploitations agricoles en zone semi-aride dans l’Ouest du Burkina Faso.en_US
dc.identifier.urihttps://hdl.handle.net/20.500.11766/4324
dc.description.abstractDans un contexte marqué par les changements climatiques et une forte croissance démographique, les petites exploitations agricoles en Afrique subsaharienne restent confrontées au défi d’une production alimentaire suffisante (en quantité et en qualité). En effet, l'Afrique Subsaharienne est la région où la prévalence de la sous-alimentation reste la plus élevée. Elle est estimée à 23,2% (FAO, 2015). Au Burkina Faso, la production par habitant a diminué de 9,4% entre 2006 et 2011 (Action Contre la Faim International [ACF], 2013). La production agricole ne couvre pas les besoins alimentaires des populations et 50,5% des ménages ont une alimentation faiblement diversifiée (Institut National de la Statistique et de la Démographie [INSD], 2011; Ministère de l’agriculture et de l’hydraulique [MAHRH], 2011). La situation nutritionnelle reste préoccupante. Le taux de malnutrition aiguë modérée pour les enfants de moins de 5 ans est estimé à 8,2%. Quant au taux de malnutrition chronique et à l’insuffisance pondérale, ils sont évalués respectivement à 31,5% et 21% (Programme alimentaire mondial [PAM], 2014). En 2012, 62% des ménages étaient en insécurité alimentaire (PAM, 2014). Et selon Action Contre la Faim International [ACF], (2013), plus de la moitié des ménages agricoles (54%) n’ont pas été autosuffisants. L’objectif global de ce projet de recherche de contribuer à renseigner ce besoin d’information à partir d’études de cas dans l’Ouest du Burkina Faso. Les objectifs spécifiques de notre étude sont de : 1) Identifier les pratiques d’agroforesterie dans les petites exploitations agricoles des sites d’étude. 2) Analyser la contribution des différentes pratiques d’agroforesterie au revenu et à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des petites exploitations agricoles. 3) Analyser les facteurs socio-économiques et écologiques qui influencent la régénération des arbres par les petits exploitants agricoles.en_US
dc.formatDOCen_US
dc.languagefren_US
dc.rightsCC-BY-4.0en_US
dc.titleAnalyse des liens entre régénération des arbres, revenu et sécurité alimentaire et nutritionnelle des petites exploitations agricoles en zone semi-aride dans l’Ouest du Burkina Fasoen_US
dc.typeThesisen_US
cg.creator.idBayala, Jules: 0000-0002-8579-1248en_US
cg.creator.idSavadogo, Patrice: 0000-0001-6997-424Xen_US
cg.contributor.centerWorld Agroforestry Center - ICRAFen_US
cg.contributor.centerPolytechnic University of Bobo-Dioulassoen_US
cg.contributor.crpCGIAR Research Program on Dryland Systems - DSen_US
cg.contributor.funderNot Applicableen_US
cg.coverage.regionWestern Africaen_US
cg.coverage.countryBFen_US
dc.identifier.statusOpen accessen_US
mel.sub-typeManuscript-unpublisheden_US


Files in this item

FilesSizeFormatView

There are no files associated with this item.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record


DSpace software copyright © 2002-2016  DuraSpace
Disclaimer:
MELSpace content providers and partners accept no liability to any consequence resulting from use of the content or data made available in this repository. Users of this content assume full responsibility for compliance with all relevant national or international regulations and legislation.
Theme by 
Atmire NV